* *

Texte à méditer :  Le plus important dans une vie, c'est son intensité, pas sa durée   Jacques Brel
* *
Mes autres pages.
Pages d'écritures

Fermer Les histroires de Long John Silver

Fermer Nouvelles et ecrits

Technique
Recherche



Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Nouvelles et ecrits - La lettre que tu ne lira jamais

La lettre que tu ne recevras jamais.


Ma chère amie,
je ne sais expliquer pourquoi, à cette heure, je prend le temps de t'écrire ce billet que tu ne verras jamais.
Je me suis encore demandé si ce soir, nous allions nous voir ou non.

Incertitude vite rassurée en voyant ta présence, certes fort tard, et moment trop vite passé.
je me morfond déjà dans l'attente de notre prochaine entrevue, ou, tout du moins, correspondance.

Tu amènes, je ne sais pourquoi, un rayon de soleil dans mon paysage si morose.

Hier soir encore, dans mes périodes de doutes, j'aurais souhaité te parler, mais tu n'étais pas la.
Oh non, pas te parler de mes problèmes, car peu importent ceux-ci, mais juste avoir ta présence auprès de moi.
J'ai attendu fort longtemps en vain, et suis reparti triste et résigné, restant seul a broyer du noir, tel un torréfacteur (oui, faut bien que je fasse de l'humour).

Depuis tout le temps que l'on se connait, je n'arrive toujours pas à expliquer ce qui ce passe.
Quel est ce mécanisme obscur qui fait que je recherche ta présence, ton attention, même dans le moindre recoin de mon cerveau, alors que je n'ai pas de raison de chercher quelque chose.
On dit de la conception d'un roman fantastique, qu'il y a un élément qui fait basculer l'histoire dans l'irréel.
Notre rencontre est cet élément dans ma vie.
Je me dis que je ne dois pas attacher d'importance à ce ressenti, que comme dans ces romans, la suite de l'histoire n'est pas ce qui aurait du être, j'ai beau me le répéter, on a beau me le dire, je n'arrive pas a faire autrement.

Je ne sais même pas réellement ce que je cherche, et je sais pertinemment que l'issue, qu'elle quelle soit sera la même.

Si seulement je savais ce que tu penses toi, réellement, de cette situation, si je savais ce que tu penses de moi, peut être alors tout s'arrêterait.

Mais pour le moment, comme un héroïnomane à besoin de sa dose, j'ai besoin d'échanger avec toi.

Et non, ne croit pas que mon but soit salace, car loin de moi toute pensée charnelles à ton égard, bien que n'étant pas insensible aux charmes que la nature t'a pourvue. Au pire juste effleurer tes lèvres, afin de connaitre leur parfum.

J'aimerais tant me plonger dans ton regard, l'instant d'un éternité, et ne retenir que ce moment de notre prochaine rencontre, mais cela m'est aussi défendu.

La seule chose que j'espère maintenant, c'est que la vie nous donne encore l'occasion de se revoir, plus souvent, et que notre relation ne soit point abimée par quelques rancœurs ou erreurs.
Sur ce, je te laisse, t'embrasse du plus profond de mon âme, en te souhaitant tout le bonheur possible.

Date de création : 03/02/2011 @ 11:36
Dernière modification : 01/05/2012 @ 14:13
Catégorie : Nouvelles et ecrits
Page lue 1811 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

La collection d'appareils photos

Accès à la collection

Le forum des collectionneurs
Sondage
 
Résultats
Calendrier
Nouvelles des Amis
Webmaster - Infos
^ Haut ^